Comment soulager ses courbatures ?

Comment soulager ses courbatures ?

 

Appliquez du chaud ou du froid

Après l’effort, prenez long bain chaud (38′) pour relâcher les muscles; c’est une solution facile et efficace. Sur la zone courbaturée, appliquez un pack thermique à faire chauffer au micro-ondes (vendu en pharmacie) ou une bouillotte. Camille Thomas, masseuse-kinésithérapeute recommande la chaleur sous forme de boue naturelle que l’on fait chauffer et que l’on applique sur le point douloureux. L’argile verte, notamment en cataplasme, est un produit miracle pour calmer les douleurs et les courbatures. Vous préférez le froid ? Passez la zone douloureuse sous le jet d’eau froide de la douche ou utilisez un pack thermique tout juste sorti du congélateur (interposez un linge entre la poche de glace et la courbature) ou une crème à base de menthol, une bombe réfrigérante, à l’arnica par exemple.

Profitez des bienfaits du massage

Se masser après l’effort peut réduire les effets de la fatigue ainsi que l’inconfort provoqué par la douleur. « Je réalise un massage profond ou superficiel selon les différents muscles touchés. Il s’agit plus précisément de pétrissage afin de rechercher une détente musculaire », explique Camille Thomas. Pour plus d’efficacité, il est possible d’effectuer le massage avec un baume ou un gel de massage décontractant Ceux enrichis en laurier, menthol, huile d’arnica ou romarin font merveilles sur les muscles endoloris.

Courbatures : S’hydrater, s’étirer

et rester en mouvement Après l’effort, même en cas de douleurs, et les jours suivants, il faut vous étirer, sans forcer bien entendu. Évitez le sport intense pendant quelques jours mais ne restez pas inactive non plus car le meilleur moyen pour détendre le muscle est de continuer à bouger. Vous accélérez ainsi le processus de récupération musculaire et drainez les toxines pour les éliminer. Après 24 heures de repos, reprenez le sport mais en douceur : marche, vélo, natation, à condition que cela reste supportable.

Misez sur les bons aliments

Après l’effort, le réconfort ? Oui, certes mais on ne mange pas n’importe quoi non plus. Privilégiez un apport en protéines (viande maigre et du poisson) pour aider à la reconstruction des cellules musculaires, refaites le plein de minéraux ( éliminés pendant l’effort avec la transpiration) avec des aliments contenant notamment du magnésium (chocolat, noix, sardines à l’huile, lentilles … ), les pâtes et le riz redonnent de l’énergie aux muscles endoloris. Et surtout réhydratez-vous en buvant beaucoup d’eau pour éliminer les toxines.

Courbatures : Quid des médicaments?

Si la douleur est difficile à gérer, vous pourrez prendre un antidouleur par voie orale (ne dépassez pas 3 g par jour de paracétamol*) ou un décontracturant. En homéopathie, Arnica montana 9 CH : 5 granules juste après l’effort puis 5 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration. Après l’effort, croquez un comprimé de Sporténine (Boiron) toutes les heures, jusqu’à disparition des douleurs, dans la limite de huit comprimés par jour. En phytothérapie, préparez une tisane dépurative à base de feuille de cassis, de bouleau blanc, de pissenlit, de prêle.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *