Les enjeux de la traduction médicale

Les enjeux de la traduction médicale

Alors que la population mondiale a pratiquement doublé en 50 ans, et que la durée de vie moyenne s’allonge, nous faisons face à de nouvelles maladies, ne cessons de déjouer les lois de la nature et poussons toujours plus loin nos compétences en biotechnologie.

Un enjeu mondial

Aujourd’hui, on estime que plus d’un tiers du marché mondial de produits pharmaceutiques est entre les mains de dix sociétés pharmaceutiques, dont six sont basées aux Etats-Unis et quatre en Europe. Même si l’anglais s’impose comme lingua franca au sein de la communauté scientifique internationale, notamment dans le domaine de la recherche, il ne faut pas oublier que de nombreux essais cliniques se font dans des pays non anglophones et que la plupart des médicaments commercialisés dans un pays sont développés ou fabriqués dans un autre pays. Patients et praticiens expriment donc un réel besoin d’accéder à la médecine dans leur langue maternelle, que ce soit au moment de se renseigner sur la posologie d’un médicament ou sur l’utilisation d’un appareil médical. Dès lors, les groupes pharmaceutiques doivent nécessairement avoir recours à des services de traduction médicale pour fournir les notices et manuels d’utilisation desdits produits dans la langue officielle du marché qu’ils souhaitent pénétrer.

La traduction médicale est particulièrement exigeante

Si les outils de traduction automatique en ligne connaissent une amélioration notable, il peut s’avérer risqué de compter sur leurs performances au moment où la vie d’un patient est en jeu. Une mauvaise compréhension d’un terme technique, d’un acronyme, ou la mauvaise interprétation de la ponctuation peuvent avoir des conséquences graves.
Si de nombreux domaines de la traduction laissent place à une certaine liberté dans la langue, le style ou encore le ton, la traduction médicale, quant à elle, met un point d’honneur à respecter rigueur et précision. En effet, un texte dit “médical” répond à un certain nombre de caractéristiques qui rendent l’exercice de la traduction particulièrement exigeant, surtout d’un point de vue terminologique. Le jargon médical recèle de termes extrêmement techniques, qui, pour le commun des mortels, relève de l’incompréhensible.

Par ailleurs, tout comme il existe de nombreux domaines de spécialités dans la médecine (générale, oncologie, cardiologie), la traduction médicale s’articule, elle aussi, autour de ces spécialités.

Que votre document traite de virologie, de relations hôtes/pathogène ou encore de biomédecine, travaillez toujours avec une agence de traduction ! Elle se chargera de confier votre texte à un traducteur professionnel, natif, et spécialisé dans votre secteur. En effet, en plus d’être un fin linguiste qui maîtrise à la perfection ses langues de travail, le traducteur médical doit, à l’occasion, revêtir la blouse blanche de médecin pour pouvoir comprendre, assimiler et transposer le jargon médical dans une autre langue. Il est difficile de devenir traducteur sans avoir acquis une solide expérience sur le terrain dans son domaine de spécialisation.

C’est pourquoi, beaucoup de traducteurs médicaux ont exercé une profession dans le secteur médical, expérience qui leur donne aujourd’hui le bagage théorique et pratique nécessaire pour fournir des traductions d’une qualité irréprochable.
Par ailleurs, tout traducteur consciencieux se doit de mener un véritable travail de recherche préliminaire à la traduction afin de cerner au mieux le sujet, ses enjeux. Pour faciliter la compréhension il devra également trouver les équivalents dans le pays cible des lois, réglementations, institutions en vigueur puisqu’elles varient d’un pays à l’autre.

Bien plus qu’un simple exercice de langue, la traduction médicale exige des traducteurs une expertise et des compétences fines dans leur domaine de prédilection. Il s’agit d’une activité où l’erreur n’a pas sa place puisqu’elle peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *