Les trois opérations de chirurgie esthétique les plus réalisées après 50 ans

Les trois opérations de chirurgie esthétique les plus réalisées après 50 ans

La chirurgie plastique n’est plus un tabou en France. Les femmes comme les femmes n’ont plus peur de pousser la porte des cliniques pour améliorer certains défauts de l’âge. Aujourd’hui, les techniques sont de plus en plus précises et de moins en moins invasives pour offrir des résultats bien plus naturels. Parfois ces interventions, trois sont particulièrement demandées.

La liposuccion

À partir d’un certain temps, la peau a tendance à stocker davantage de graisses et il devient parfois difficile pour certaines personnes de rester mince même en faisant du sport. Néanmoins, la rétention ne se manifeste pas de la même manière chez les femmes ou chez les hommes. C’est pour cette raison que les spécialistes de la chirurgie esthétique pratiquent la liposuccion sur le ventre et les fesses chez les femmes et au niveau des hanches et du dos chez les hommes.

La blépharoplastie

La partie du corps qui marque en premier les premiers signes de l’âge est les yeux et plus particulièrement les paupières. Celles du haut ont tendance à tomber, donnant ce que l’on appelle l’effet patte-d’oie. Celles du bas en revanche se marquent d’une couleur foncée, ce sont les cernes. La blépharoplastie permet d’enlever une petite partie de peau sur la paupière et de la tendre. L’effet est très naturel, les cicatrices sont presque invisibles et le temps de récupération très court.

Le lifting du buste

À partir d’un certain âge, la poitrine des femmes a tendance à se relâcher et à tomber. Les grossesses successives accentuent ce phénomène et déforment le buste. À partir de 40 ans, cela devient une source de complexe chez de nombreuses personnes et beaucoup de femmes n’osent plus porter de vêtements décolletés. Le lifting de buste retend la peau entre les seins et le cou pour apporter à nouveau du maintien, la majeure partie des femmes disent avoir retrouvé un second souffle dans l’expression de leur féminité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *