5 remèdes pour lutter contre le mal de lombaires

5 remèdes pour lutter contre le mal de lombaires

Beaucoup sont ceux qui souffrent du bas du dos, de lombalgie notamment…

Il n’existe malheureusement pas de traitement unique et garanti 100% efficace pour lutter contre les douleurs lombaires; il faut souvent essayer plusieurs « thérapies » de soins (et se tromper) pour trouver LA méthode qui soulage le plus (cette méthode est propre à chacun). Ce qui va marcher chez un tel ne va pas forcément fonctionner chez un autre.

Bref, il y a les approches médicales traditionnelles qui se concentrent généralement sur les problèmes anatomiques dans le bas du dos, et puis il y a les autres, les approches à « facettes multiples », qui tâchent de préserver des douleurs dorsales.

En voici 5 de ces méthodes que vous pouvez dès maintenant utiliser.

1. Libérez vos endorphines

Les endorphines sont des hormones fabriquées naturellement dans votre corps. Ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que ces hormones peuvent être aussi puissantes que n’importe quels analgésiques.

Lorsque les endorphines sont libérées dans le corps, elles permettent d’empêcher les signaux de la douleur de parvenir jusqu’au cerveau.

Elles contribuent également à atténuer l’anxiété, le stress et la dépression, autant de facteurs associés à des douleurs chroniques du dos et qui empirent bien souvent la douleur.

Rien ne vous empêche d’essayer les activités suivantes pour libérer ces messagers :

          Faire de l’exercice aérobique

          Vous offrir des massages thérapeutiques

          Pratiquer la méditation ou le yoga

2. Avoir un sommeil réparateur

La douleur est une des principales causes de l’insomnie, en résulte des difficultés à s’endormir et/ou à rester endormi.

Les 2/3 de personnes atteintes de maux de dos chroniques souffrent de troubles du sommeil.

Or un sommeil qui n’est pas qualitatif ou non suffisant peut aggraver les maux de dos ! Ce cercle vicieux rend inefficaces tous traitements parallèles de la douleur.

Il n’y a pas que la qualité de votre sommeil qui importe, mais également votre position lorsque vous dormez. En effet , dormir dans une mauvaise position ou sur un matelas sans support peut accentuer vos maux de dos.

Voici quelques conseils très simples à appliquer :

Mettez un oreiller sous vos genoux si vous dormez sur le dos.

Placez un oreiller entre vos genoux si vous dormez sur le côté, afin de conserver votre colonne vertébrale dans une position neutre.

Il est déconseillé de dormir sur le ventre, car cela implique une torsion du cou et de la tête pouvant placer un stress excessif sur le dos.

3. Entraînez votre sangle abdominale

Les muscles abdominaux ainsi que ceux du dos jouent un rôle essentiel dans le soutien de la colonne vertébrale.

Ces muscles ne reçoivent malheureusement pas d’entraînement spécifique au cours d’une journée « normale », il est donc primordial de leur accorder de l’exercice ciblé spécifique.

Il existe tout un tas d’exercices pour les abdominaux, vous connaissez sans doute les traditionnels crunchs ? Bien, oubliez-les ! Ce n’est pas ce qui va nous intéresser ici.

Notre but, renforcer la sangle abdominale en profondeur, on va donc chercher à muscler particulièrement les muscles transverses avec des exercices de gainage.

Si vous n’avez pas de temps à accorder à de petits entrainements abdominaux, vous pouvez troquer votre chaise de bureau contre un swiss ball, le simple fait d’être assis ainsi en équilibre va vous permettre de renforcer vos muscles profonds, responsable de votre stabilité.

4. Calmer la douleur avec du froid ou du chaud

Il ne faut jamais sous-estimer la simple solution d’application locale de compresses froides ou chaudes pour réduire les douleurs lombaires et stimuler le processus de guérison.

Thérapie par le froid

L’application à froid présente deux principaux avantages :

          réduit l’inflammation (principal responsable de n’importe quel type de douleur dorsale)

          agit comme une anesthésie locale en ralentissant les impulsions nerveuses, ce qui empêche les nerfs de provoquer des spores et de causer la douleur.

Thérapie par la chaleur

L’application de chaleur comporte deux principaux avantages :

          stimule le flux sanguin, qui apporte des nutriments curatifs dans la zone douloureuse du dos.

          empêche les messages de douleur d’arriver au cerveau.

Il y a plusieurs manières d’exploiter la chaleur, prendre un bain ou une douche, buller dans un jacuzzi, utiliser un coussin chauffant, une bouteille d’eau chaude ou une compresse chaude qui va délivrer une chaleur continue de faible de faible intensité, etc.

5. Impliquez votre cerveau

Les spécialistes de la douleur ont depuis longtemps compris que la douleur n’est pas absolue, c’est-à-dire qu’il qu’elle est un peu plus qu’une simple sensation.

La façon dont votre cerveau interprète et traite les signaux de la douleur joue un rôle important dans la manière dont vous allez ressentir cette douleur.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez développer des compétences cérébrales pour réduire ou ignorer les signaux de la douleur !

Développer ce type de facultés peut vous aider à influencer directement le degré d’intensité de votre douleur !

Les Américains appellent cela « Chronic Pain Coping Techniques » et cette théorie fait l’objet de nombreuses recherches.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *